Son propriétaire a en effet le choix et son mot à dire sur

canada goose femme Le sex robot masculin existe et voilà à quoi il ressemble canada goose femme

canada goose outlet france On connaissait déjà les real dolls Canada Goose Pas Cher mais désormais les femmes peuvent aussi “créer” leur prince de cire, ou plutôt de silicone, à la carte tout comme ces messieurs. Les journalistes de Vice ont même réalisé un reportage sur ce nouveau phénomène qui, il faut bien l’avouer, fait un peu peur! canada goose outlet france

Canada Goose Homme Solde Plus qu’un objet sexuel, les créateurs de real dolls aiment mettre en avant le fait qu’ils confectionnent le “conjoint idéal”. Créée à la commande sur imagination de son destinataire, chaque poupée est un modèle unique. Son propriétaire a en effet le choix et son mot à dire sur chaque détail, qu’il s’agisse de ses cheveux, de la couleur de ses yeux, de sa pilosité ou même de la taille de son sexe, aucun aspect n’est Doudoune Canada Goose Pas Cher laissé au hasard. Quant aux parties génitales, elles sont très réalistes et prévues pour que leur propriétaire les utilisent comme un sex toy. Canada Goose Homme Solde

canada goose site officiel Pourtant jusqu’ici les love dolls étaient exclusivement une affaire d’hommes. Suite aux nombreuses demandes de la part de la gent féminine, Sinthetics, une entreprise de Los Angeles a décidé de commercialiser des poupées qui répondraient aux besoins et aux envies des femmes. canada goose site officiel

Doudoune Canada Goose Pas Cher Bronwen Keller, co propriétaire de la société déclare que la majorité des commandes proviennent du iheartbikes.ca “Texas, du Minnesota et du Michigan, des Etats républicains” pourtant connus pour être conservateurs. Selon elle les Doudoune Canada Goose femmes, contrairement aux hommes, demanderaient des “poupées avec des défauts, imparfaites” pour plus de réalisme. Les male dolls (poupées masculines) ont www.iheartbikes.ca donc des options supplémentaires disponibles telles que des cicatrices, des veines apparentes ou des taches de rousseurs. Gabriel en est le parfait exemple. Pure création de l’entreprise Sinthetics, la poupée ne doit pas son nom au hasard puisqu’il fait référence à l’archange éponyme. En effet, Il serait selon ses fabricants un ange qui “va libérer les femmes”. Doudoune Canada Goose Pas Cher

canada goose france Jessica Ryan est une des rares femmes qui a accepté de témoigner sur le fait d’avoir commandé une love doll. Actrice de films pour adultes, elle explique son choix et assume : “J’ai essayé les sex friends mais soit ils sont trop détachés, soit ils s’attachent. L’homme poupée est un parfait entre deux, il m’apporte du sexe quand c’est ce que je veux et il est là aussi quand ce n’est pas ce que je veux”. En effet, le sexe des male dolls est prévue pour que leur propriétaire les utilisent comme un sex toy. canada goose france

canada goose homme D’ailleurs Jessica n’hésite pas à comparer la relation qu’elle entretient avec son homme en latex aux rendez vous sur les applis de rencontre : “en tant que femme, c’est beaucoup plus simple d’avoir un sex robot que de voir un date Tinder.” canada goose homme

canada goose solde Parfois, les demandes sont pour le moins excentriques mais pour un peu moins de 12 000 euros, l’entreprise Sinthetics est prête à répondre à toute demande. canada goose paris L’industrie techno pornographique est en pleine expansion et rapporte gros. La commercialisation de sex dolls risque bien d’augmenter considérablement en vue du nombre de commandes passées qui sont chaque jour plus nombreuses. D’ailleurs les sociétés spécialisées dans la confection de ces poupées pas comme les autres ne cachent pas leur espoir de voir d’ici 20 ans l’Homme vivre des histoires d’amour avec ces robots canada goose solde.


Leave a Reply